Affaire Sweet Beauté : La chambre d’accusation renvoie Sonko devant la chambre criminelle

<strong>Affaire <em>Sweet Beauté </em>: La chambre d’accusation renvoie Sonko devant la chambre criminelle</strong>

L’enrôlement devant la chambre criminelle de Dakar de l’affaire Sweet-Beauté se précise avec le verdict rendu par les juges de la chambre d’accusation.Saisie aux fins d’annulation de l’ordonnance du juge du 1er cabinent d’instruction, la chambre a débouté, hier, les avocats de Ousmane Sonko. Elle a déclaré, selon Me Cheikh Khoureyssi Bâ, irrecevable l’appel. Les

L’enrôlement devant la chambre criminelle de Dakar de l’affaire Sweet-Beauté se précise avec le verdict rendu par les juges de la chambre d’accusation.Saisie aux fins d’annulation de l’ordonnance du juge du 1er cabinent d’instruction, la chambre a débouté, hier, les avocats de Ousmane Sonko. Elle a déclaré, selon Me Cheikh Khoureyssi Bâ, irrecevable l’appel. Les juges estiment qu’il «n’y a pas lieu de saisir le Conseil constitutionnel de l’exception d’inconstitutionnalité».

En procédant ainsi, la chambre d’accusation confirme Oumar Maham Diallo, doyen des juges d’instruction du tribunal de Dakar. Ce dernier, au terme de l’enquête, avait renvoyé le maire de Ziguinchor devant la chambre criminelle pour «viols répétés et menaces de mort» au préjudice de Adji Sarr. Ce dossier qui tient en haleine, depuis deux ans l’opinion nationale et internationale, a causé énormément de dégâts. Initiée par la jeune masseuse qui avait déposé une plainte, début février 2021, à la Division des investigations criminelles (Dic) contre le leader de Pastef, l’affaire avait occasionné des manifestations cycliques en mars de la même année. A l’issue de ces affrontements, 14 personnes ont été tuées, des enseignes françaises saccagés… Le dossier a également créé, outre la magistrature, un malaise au sein de la gendarmerie et de la police nationale. 

Dans l’attente de leur procès, un des avocats de la partie civile, en l’occurrence Me El Hadji Diouf, est pour le moment suspendu du barreau de Dakar. Sans entrer dans les détails, l’Ordre des avocats du Sénégal lui reproche d’avoir commis une faute lourde. Il doit être fixé sur son sort la semaine prochaine, le 28 février prochain, au terme d’une audience.

Diop
ADMINISTRATOR
PROFIL

Posts Carousel

Laisser un Commentaire

You must be logged in to post a comment.

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos