Fmi: La croissance va rebondir à 8,8 % en 2024

Fmi: La croissance va rebondir à 8,8 % en 2024

La situation sociopolitique tendue a pesé sur l’activité économique notamment sur les secteurs du commerce et des services au cours du premier semestre de cette année. Ce qui a conduit à une révision à la baisse des prévisions de croissance du Produit intérieur brut (Pib), qui sont passées de 5,3 % à 4,1 %.  C’est ce

La situation sociopolitique tendue a pesé sur l’activité économique notamment sur les secteurs du commerce et des services au cours du premier semestre de cette année. Ce qui a conduit à une révision à la baisse des prévisions de croissance du Produit intérieur brut (Pib), qui sont passées de 5,3 % à 4,1 %.  C’est ce qu’a révélé le rapport, parvenu, hier à WalfQuotidien, de la mission du Fonds monétaire international (Fmi), conduite par Edward Gemayel, au Sénégal du 31 août au 7 septembre 2023. Le Fmi annonce par ailleurs 8,8 % de croissance en 2024. L’équipe dirigée par Edward Gemayel était au Sénégal pour faire le point sur les récents développements économiques, mettre à jour les prévisions de croissance et de budget, et discuter du projet de budget 2024, d’après la note parvenue à la rédaction. L’institution financière souligne par ailleurs que la croissance devrait être stimulée par le démarrage de la production de pétrole et de gaz. A défaut, la croissance hors hydrocarbures devrait remonter à 6 %. L’organisation financière renforce que le projet de budget 2024 table sur un déficit budgétaire de 3,9 % du PIB. 

Sur les recommandations, le Fmi exhorte les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer l’élimination progressive des subventions à l’énergie (1 % du PIB en 2024), comme le prévoit la feuille de route adoptée en janvier dernier. Le Fmi ajoute que l’inflation en glissement annuel est tombée à 5,7% en juillet, mais de nouvelles pressions inflationnistes provenant de certains produits alimentaires de base (riz, oignon, sucre) sont apparues récemment, et les prévisions pour l’inflation moyenne en 2023 ont été révisées à la hausse, passant de 5 % à 6,1 %. Pour le dernier trimestre, le Fmi prévient toutefois que l’atteinte des objectifs du programme de fin décembre nécessitera des efforts supplémentaires en matière de mobilisation des recettes.  Il assure également que, malgré le retard dans le démarrage de la production d’hydrocarbures, les perspectives macroéconomiques restent favorables.

admin
ADMINISTRATOR
PROFIL

Posts Carousel

Laisser un Commentaire

You must be logged in to post a comment.

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos